logo shy'm net PNG PANEL 1 ggg

L’interview de Shy’m pour son concert en Suisse

Publicités

Shy’m sera en concert à Lausanne le 24 mai prochain. A cette occasion elle a donné une interview au magazine hebdomadaire suisse « Coopération« .

« Vous dites que vous êtes réservée. Il y a le mot timide en anglais dans votre nom d’artiste. C’est pourtant difficile à croire!
Je fais bien semblant, hein? Quand j’ai commencé, j’avais 19–20 ans, et je ne sais pas si je serais devenue la même femme si j’avais fait un autre métier. La musique, c’est l’art qui vous expose le plus. L’apprentissage a été assez douloureux au départ et, au final, ça a été très formateur. Après ces douze années de carrière, c’est vrai que je suis heureuse aujourd’hui d’avoir pu faire tout ce chemin. Je me rends compte que c’est quand même plus agréable de pouvoir exister sans s’excuser. […]
Et présenter «Nouvelle Star», comment c’était?
Génial. J’ai adoré. J’ai eu la peur de ma vie. Je faisais les plateaux, je sortais de scène, et je tremblais de la tête au pied. Je parlais de faire semblant: pour «Nouvelle Star», il fallait faire semblant d’être à l’aise. Mais j’ai pris un plaisir fou, l’adrénaline, j’avais l’impression d’être en parachute. […]
Il y a de l’humour dans votre clip «Et alors!». L’humour, c’est important pour vous?
Oui, beaucoup. Le second degré, le sarcasme, c’est une façon détournée pour moi de dire les choses, et en même temps de leur enlever de leur sérieux. Souvent, les gens ont tendance à être trop sérieux sur des choses qui n’en valent pas la peine. Nos vies peuvent être tellement douloureuses qu’on n’a pas besoin de tant de méchanceté ou de haine sur des sujets concernant la musique ou sur l’art en général, parce que ça reste subjectif. […]« 

Retrouvez l’interview complète sur le site de Coopération en cliquant ici.

Cliquez sur la photo ci dessous pour voir les photos de l’interview.

30743083_2233370590243874_3825209036161155072_n.jpg

 

Facebook Comments

Suivez-nous sur

Publicités